Le Cameroun a lancé la caravane Startup weekend il y a quelques jours. Elle s’est déroulée du  22 au 24 septembre 2017. Les participants venus nombreux prendre part à cette initiative ont été initiés à la construction des programmes informatiques susceptibles d’effectuer les mêmes tâches que les humains.

L’un des responsables M. Gilles Lewit, organisateur du Douala Startup weekend a donné son avis sur le sujet. Pour ce dernier, cette initiative vise à dévoiler des projets en un temps record:59″. La plupart des participants ont été accueillis et suivis(…). Tous les porteurs de projet ont été écoutés et suivis par certains membres. Tels sont les propos que nous avons pu recueillir de ce dernier via une source intermédiaire.

Toujours dans la même visée, un parrainage  a été effectué à l’endroit des porteurs de projet. Ceci, pour permettre aux concurrents d’être dans la bonne voie. D’inciter en eux, la confiance en soi. « On écoute tous les porteurs de projet(…) Nous faisons un cloisonnement d’experts, un cloisonnement des personnes aux ressources des méthodes de coach qui sont à l’écoute des Startupers (…) », a-t-il expliqué.

Au-delà de son point de vue, d’autres participants se sont également exprimés sur la question. Cas de William Elong, promoteur de la startup « WILL ET BROTHERS », qui a dit avoir participé à l’événement  en tant que partenaire. pour ce dernier,  l’intelligence artificielle représente  l’avenir de la technologie. Il n’a pas d’ailleurs hésité à prendre pour exemple son domaine de compétence: les drones.

Pour renchérir davantage, l’entrepreneur Camerounais pense que la Startup constitue une réelle pus valu de nos jours. A en croire ses propos, il est important de s’y mettre davantage.  » C’est le pouvoir des drones intelligents. Et dans cette lancée, nous avons crée notre propre intelligence artificielle qui s’appelle Cyclope », a-t-il fait savoir avant de conclure.

Christelle Jackson Ndongou, promotrice de la Startup « CEO ET CO-FUNDER », a donné également un avis favorable montrant ce qu’elle a pu constater durant cette initiative. » je me suis rendue compte que nous sommes jeunes au Cameroun, mais on regorge  un potentiel énorme en terme de projet et les solutions qu’on a sont vraiment innovantes. Surtout qu’on a des projets dont on pense local, mais on a des solutions globales qu’on apporte aux gens« , a-t-elle étayé.

Mais une problématique reste tout de même démise face à ce projet porteur de bonnes vertus. Le problèmes des coûts d’internet et de pénétration:- 25% selon des sources fiables. Une situation qui semble ne pas arranger bon nombre d’entrepreneurs. Vivement que l’Etat Camerounais s’implique davantage afin de susciter plus de dynamisme en ce sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here