Deux facteurs conditionnent dorénavant le paiement des primes et autres  avantages au sein des régies financières, à savoir la performance et la présence.

Après bon nombre de revendications de la part des régies financières  en rapport avec les primes et autres avantages relatifs à leurs fonctions,  un protocole d’accord a été en effet signé  entre ces dernières et les autorités compétentes. Lequel stipule que dorénavant le paiement des primes et  avantages seront  donnés  en fonction de la performance et de la présence des agents au boulot.

Les conditions prises dernièrement entre les deux parties visent à permettre une gestion plus efficace du capital humain. Car dans un secteur d’activités, ces deux éléments parmi tant d’autres semblent être des facteurs essentiels qui concourent à faciliter l’atteinte des résultats. Ainsi, les  régies financières, notamment la douane, le trésor, les impôts, les hydrocarbures  bénéficieront désormais desdits avantages et primes sous les conditions proscrites dans ledit protocole d’accord.

Parmi les normes qui ont été définies dans cet engagement, le pourcentage des primes qui est de 20% y figure. Un élargissement a  tout de même été mis en évidence. Il se pourrait qu’il subisse des changements selon la conjoncture et ce, par une décision unanime des entités compétentes. Notamment  le ministre chargé du Budget et celui de l’Economie. C’est ce qui ressort d’une source intermédiaire.

On y voit une volonté manifeste du gouvernement gabonais à trouver des solutions aux multiples revendications de ses agents économiques. Cependant, la satisfaction ou l’amélioration des conditions de travail devrait passer par des réajustements structurels et fonctionnels. Vivement que les dispositions prises à travers ce protocole d’accord ramènent tout le monde à des meilleurs sentiments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here